Conseils pour les parents

Dix stratégies pour aider votre adolescent à prendre de bonnes décisions en ce qui concerne l’alcool et les autres drogues

  1. Demandez à votre enfant, sur un ton amical, où il va et avec qui.
  2. Soyez ouvert à échanger avec votre adolescent sur les limites, les règles familiales et les conséquences.
  3. Commencez à discuter avec votre enfant, avant son adolescence, de l’alcool et des autres drogues, puis continuez à en parler et demeurez à l’écoute. Débutez par des sujets plus faciles comme les boissons énergisantes et les médicaments sur ordonnance, puis abordez d’autres sujets. Servez-vous de films, d’histoires présentées dans les reportages et de messages publicitaires pour lancer des discussions sur la façon dont sont présentés l’alcool et les autres drogues dans les médias.
  4. Abordez différents sujets, et pas seulement la consommation de substances, avec votre adolescent, et invitez-le à donner son opinion, même si elle diffère de la vôtre.
  5. Au fil de son adolescence, dites à votre enfant ce que vous estimez être les choix les plus sécuritaires concernant l’alcool et les autres drogues et expliquez-lui ce à quoi vous vous attendez de sa part.
  6. Expliquez à votre adolescent que sa sécurité est primordiale, surtout lorsque vous touchez à des sujets plus difficiles comme la consommation d’alcool et de marijuana. Assurez-vous qu’il sait qu’il peut compter sur vous s’il s’inquiète de sa sécurité ou de celle d’un ami.
  7. Donnez l’exemple en faisant preuve de responsabilité en ce qui concerne l’alcool et d’autres drogues. Si vous buvez de l’alcool, consultez les Directives de consommation d’alcool à faible risque du Canada et expliquez à votre enfant comment vous les utilisez pour gérer votre propre consommation.
  8. Acceptez que les expériences et les erreurs sont normales. En comprenant le fait que le cerveau, surtout les régions responsables du contrôle des impulsions, est encore en développement à l’adolescence, vous comprendrez bien pourquoi votre enfant se met parfois dans des situations risquées. Aidez-le à transformer ses erreurs en leçons, mais attendez toutefois d’avoir tous deux retrouvé votre calme et d’être disposés à discuter du problème de façon rationnelle.
  9. Tenez-vous informé. Sans devenir un expert, restez informé des faits actuels sur l’alcool et les autres drogues : vous aurez ainsi toute l’information nécessaire pour aider votre adolescent à prendre de meilleures décisions.
  10. Examinez la situation dans son ensemble. Aujourd’hui, beaucoup de jeunes sont aux prises avec des problèmes d’anxiété, de stress et de dépression. Les changements d’humeur, de comportement et d’attitude pourraient être des signes d’un problème de consommation d’alcool ou d’une autre drogue, d’un trouble de santé mentale ou des deux. Si vous pensez que votre adolescent a des problèmes, demandez l’aide d’un professionnel.
IMPRIMER CETTE PAGE