la marijuana

Saviez-vous que le fait de fumer avant de conduire peut presque doubler vos risques de faire un accident de voiture ?

Des études récentes démontrent l’existence d’autres dangers associés à la consommation de marijuana, en particulier pour les adolescents.

La marijuana est la drogue illicite la plus consommée au canada, tant chez les adultes que chez les adolescents. En effet, près de la moitié des canadiens (42 %) ont déjà consommé de la marijuana. Toutefois, ce que les gens ne savent peut-être pas, c’est que la concentration de l’ingrédient actif, le thc, a plus que doublé au cours des vingt dernières années. De plus, selon des études récentes, la marijuana entraîne des risques importants pour la santé et la sécurité, surtout pour les adolescents.

  • En Ontario, 22 % des élèves de la 7e à la 12e année affirment avoir consommé de la marijuana au moins une fois au cours de la dernière année.
  • Chez les élèves de la 11e et de la 12e année, ce pourcentage passe à 36 %. Un consommateur sur dix indique ressentir des symptômes de dépendance à la marijuana.
  • Parmi les adolescents qui ont un permis de conduire, 12 % d’entre eux affirment conduire après avoir consommé de la marijuana.

La consommation fréquente peut mener à des pertes de mémoire et à une baisse du qi.

Il a été démontré que la consommation fréquente (quotidienne) de marijuana qui débute pendant l’adolescence et se poursuit jusqu’à l’âge adulte est associée à la perte de mémoire, au déclin de l’intelligence et à la baisse de la concentration. Certains de ces symptômes perdurent même après que la personne cesse de consommer.

Il existe un lien inquiétant entre la marijuana et les maladies mentales.

Il existe un lien inquiétant entre la marijuana et les maladies mentales. Des liens ont été établis entre la consommation de marijuana à long terme et les maladies mentales. La dépression est plus courante chez les consommateurs (en même temps, les jeunes dépressifs sont plus à risque de commencer à consommer, ce qui ne fait qu’aggraver leur problème). La même corrélation s’observe également dans le cas des troubles anxieux. Toutefois, le plus inquiétant, c’est que les personnes qui consomment de la marijuana sur une base régulière pendant leur adolescence risquent davantage de développer une psychose, un trouble mental grave affectant les pensées et les émotions à un point tel que la personne perd le contact avec la réalité. La marijuana est aussi un facteur de risque pour la schizophrénie, surtout chez les personnes qui ont des antécédents familiaux de la maladie.

Saviez-vous que le fait de fumer avant de conduire peut presque doubler vos risques de faire un accident de voiture ?

Même la consommation occasionnelle peut entraîner des conséquences, surtout chez les conducteurs.

Il n’est pas rare que des conducteurs prennent la route avec les facultés affaiblies par la marijuana : près de 12 % des adolescents ont indiqué conduire dans l’heure après avoir fumé de la marijuana, ce qui fait presque doubler le risque de faire un accident. La marijuana est également la drogue que les adolescents combinent le plus souvent à l’alcool. Ce mélange peut donner lieu à des effets physiques et psychologiques imprévisibles (comme la nausée ou la panique) et entraîner une prise de risques encore plus importante.

IMPRIMER CETTE PAGE